A venir : Proposition de circuit en vélo de 4 à 5 jours le long de la Weser |

Derniers articles parus : Visite de nos amis de Barsinghausen à l'Ascension 2019 (du 30 mai au 2 juin 2019) | Voyage à Edenbridge du 17 au 19 mai 2019 - Journée à Hampton Court Palace | Voyage à Cracovie et ses environs, du 25 au 28 avril 2019 | Week-end de randonnée pédestre, du 29 au 31 mars 2019 | Quiz International, samedi 30 mars 2019 | Goûter International, dimanche 3 février 2019 | Téléthon / Marché de Noël allemand, le 8 décembre 2018 | Week-end à Cologne du samedi 1er au dimanche 2 décembre 2018 | Assemblée générale | Joint Committee Meeting | Déplacement à Edenbridge du 14 au 16 septembre 2018 – visite de Maidstone, promenade en bateau et Kent Life Museum | Village des Associations | Venue des Brownies d'Edenbridge à Mont-Saint-Aignan du 1er au 3 juin 2018 | 4ème rencontre cycliste Mont-Saint-Aignan – Edenbridge, du 29 juin au 2 juillet 2018 (nouvelles photos) | Visite de nos amis Polonais, du 31 mai au 5 juin 2018 | Accueil de nos amis d'Edenbridge, journée à Giverny – du 1er au 3 juin 2018 | Voyage à Barsinghausen à l'Ascension, du jeudi 10 mai 2018 au dimanche 13 mai 2018 (article revu et enrichi) | Voyage en Pologne, du 12 au 17 avril 2018 | Un nouveau site web pour la Commission Burkina : https://msairouko.com/ | Cinéma africain : film Wallay, le 28 mars 2018 | Week-end de marche à Edenbridge, du 23 au 25 mars 2018 | Quiz International, vendredi 16 mars 2018 | Mission à Rouko du 8 janvier au 10 février 2018 | Lecture d'une auteure allemande, samedi 10 février 2018 | Goûter International, dimanche 4 février 2018 | Mission à Rouko du 10 au 23 janvier 2018 | Mission à Rouko du 27 novembre au 10 décembre 2017 | Téléthon / Marché de Noël allemand | Vente d'objets africains au profit de Rouko |

Jumelage entre Mont-Saint-Aignan et Brzeg Dolny

Actualités de la Commission polonaise

Voyage à Cracovie et ses environs, du 25 au 28 avril 2019

Voir l'album photo

Nous étions très heureux de retrouver nos amis de Brzeg Dolny, qui nous ont accueilis à la mairie de Brzeg Dolny et nous ont fait visiter les alentours de la mairie et le parc. Le lendemain matin, il fallait se lever très tôt pour nous rendre à Cracovie, dont le centre historique a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO dès 1978.

A Cracovie, nous avons commencé par visiter le quartier de Kazimierz. Jusqu'au XVIIIème siècle, c'était une ville indépendante, avant de devenir un quartier de Cracovie. La population juive habitait Cracovie jusqu'en 1494 ; après le grand incendie de Cracovie, ils ont été chassés et se sont installés à Kazimierz à partir de 1495. C'est un quartier assez concentré, puisqu'en marchant pendant 7 minutes, on peut passer devant les 7 synagogues. C'est aussi un important quartier culturel et commerçant, doté d'une très grande place de marché. La plus vieille synagogue de Pologne (stara synagoga), dont l'existence est mentionnée dans un document de 1407, a été transformée en musée du judaïsme, nous permettant de découvrir la religion juive et la culture juive. Plus loin, le long de Ulica Szeroka (la rue large) se trouve la synagogue Wolf Popper, qui est devenue une librairie avec des "livres à écrire" : il s'agit de livres avec des illustrations, des pages de textes, et des pages blanches vous permettant d'y écrire ce que vous voulez. Juste à côté de trouve la maison de naissance de Henena Rubinstein (peinte en vert).

Arrêtons-nous quelques instants sur l'histoire locale plus récente, que nous découvrirons aussi plus tard dans le musée-usine d'Oskar Schindler. En octobre 1939, 68482 juifs ont été recensés à Cracovie par les nazis, soit environ un quart des habitants de Cracovie, qui est alors devenue Gouvernement Général (il s'agit d'une division administrative sous l'occupation allemande). A cette époque, la Pologne est partagée entre l'Allemagne et le pouvoir soviétique, car Staline est encore allié avec Hitler. Les juifs subissent de nombreuses exactions, et sont chassés ; ceux qui restent sont obligés de porter l'étoile de David. Le quartier de Kazimierz est promis à la destruction (qui n'aura finalement pas lieu) ; en attendant, les synagogues servent d'entrepôts ou d'écuries. Finalement les occupants allemands vident un autre quartier de l'autre côté de la Vistule de ses 3500 habitants non-juifs, et forcent les 16000 juifs encore présents à Cracovie à y déménager en moins de 14 jours, pour y former le ghetto de Cracovie, avec des conditions de vie très difficiles et du travail forcé. Les juifs du ghetto sont ensuite déportés vers des camps d'extermination immédiate (les camps de concentration sont d'abord réservés aux opposants politiques, puis aux juifs d'autres pays d'Europe), voire tués sur place. Après la seconde guerre mondiale, sur le recensement de 1939, on ne dénombrera plus que 7000 survivants juifs, dont 1100 ont été sauvés par Oskar Schindler.

L'usine d'Oskar Schindler (Deutsche Emailwarenfabrik) est située plus loin, dans un quartier industriel de la ville. L'usine a été créée en 1937, on y fabriquait des gourdes et des casseroles pour l'armée allemande. Oskar Schindler y a fait travailler des juifs, s'est intéressé à leur situation et a tout fait pour sauver leur vie. Cette histoire a été racontée dans le film La liste de Schindler tourné sur place par Steven Spielberg, et sorti en 1993. (Initialement, on avait demandé à Roman Polanski de faire ce film. Mais Roman Polanski, qui avait lui-même vécu dans le ghetto de Cracovie et dont la famille avait été déportée, avait refusé.) Aujourd'hui cette usine est un musée qui montre les conditions de vie à Cracovie avant la guerre, puis pendant l'occupation allemande, avec des affiches de propagande nazies, les exécutions, le ghetto de Cracovie avec son fonctionnement, quelques représentations humoristiques (!) des principaux dignitaires nazis, la visite se terminant sur l'arrivée des soviétiques.

Avant la seconde guerre mondiale, 3,3 millions de juifs vivaient en Pologne, ce qui constituait la plus grande communauté juive d'Europe. Plus de 90% ont été exterminés.
Aujourd'hui, cette mémoire est conservée grâce au travail d'associations locales, qui animent le festival annuel de culture juive de Cracovie, depuis mai 1988.

Dans le quartier juif se trouve aussi la maison de naissance d'Helena Rubinstein.

Toujours à Cracovie, nous nous sommes arrêtés devant le Château de Wawel, bâti au XIVe siècle comme résidence royale, sous les ordres du roi Casimir III sur la colline du même nom. Devant se dresse une statue du dragon ainsi qu'une plaque commémorative en l'honneur du légendaire prince Krakus qui vainquit l'animal et fonda la ville de Cracovie sur l'antre du dragon qui avait été tué. Ce prince légendaire donna son patronyme à la cité.
La statue du dragon lance des flammes à intervalles irréguliers.

Légende du dragon

Il y avait à Cracovie un très mauvais dragon qui mangeait montons et vaches, et qui en plus exigeait de jolies jeunes filles pour son déjeuner. Le chevalier Krakus est venu et a offert au dragon un mouton rempli de soufre. Après l'avoir mangé, le dragon a eu soif, a bu l'eau de la Vistule et a explosé.

Nous avons également visité la cathédrale. C'est un édifice gothique du XIVe siècle bâti sur les restes de deux précédentes cathédrales précédentes qui avaient brûlé. On voit tout de même la base de la première cathédrale en calcaire. Les nombreuses chapelles ajoutées au fil du temps, de styles différents, lui donnent une apparence surprenante. De nombreux architectes italiens ont travaillé sur le château et la cathédrale, notamment Bartolommeo Berrecci qui fut assassiné par un autre architecte italien jaloux de son succès.
Au dessus de l'entrée de la cathédrale, on voit trois os du dragon.

Légende des os du dragon

La monde existera tant que ces trois os resteront suspendus à côté du portail de la cathédrale. C'est pourquoi on change la chaîne régulièrement, par sécurité... (En réalité ces os seraient des os d'animaux de la période glaciaire.)

A l'intérieur, la crypte contient des tombeaux de rois ou de grands personnages, comme la basilique de Saint-Denis en France.
Il y a 5 cloches. La première date de 1520 et a été installée sous Sigismond 1er. Son énorme battant, endommagé, est exposé.

Depuis la tour la plus élevée de la basilique Sainte-Marie de Cracovie, un trompettiste joue une mélodie puis s'interrompt.

Légende du trompettiste

Lorsqu'un garde, du haut de sa tour de guet, aperçut les Mongols qui s’apprêtaient à attaquer Cracovie en 1241, il souffla dans sa trompette pour donner l’alerte. Une flèche lui transperça la gorge et la sonnerie fut interrompue.

Nous croisons deux mathématiciens Otton Nikodem et Stefan Banach en plein échange sur un banc, puis nous passons devant le lieu où sa sainteté Jean-Paul II a résidé lors de ses sept visites en tant que pape. A l'étage se trouve la chapelle où il avait été ordonné prêtre en 1946, après avoir étudié au séminaire clandestin depuis 1942.

Sur la plus grande place médiévale de Cracovie se trouve la sculpture du dieu de l'amour par le sculpteur Igor Mitoraj, dont la mère avait été déportée.

Le samedi soir, nous visitons le musée souterrain qui montre la vie dans l'ancienne Cracovie médiévale. En sortant, nous voici happés par la fête et le spectable son et lumière donnés pour le 18ème marathon nocturne de Cracovie. Nous assistons au départ et rejoignons notre autocar fort tard...

A l'extérieur de Cracovie se trouve la mine de sel Wieliczka, qui fut une visite très marquante pour nous. Inscrite sur la première liste du patrimoine mondial de l'Unesco, en activité depuis 7500 ans, elle comprend 2500 chambres sur 9 niveaux, 250 km de galeries et a accueilli en 2018 1,5 million de touristes. Le sel présent ici est du sel de mer datant du Miocène. Les galeries sont soutenues par des constructions en bois, parfois peintes en blanc (ce qui améliorait la luminosité avant l'invention de l'éclairge électrique) dont l'état est très surveillé à cause des mouvements tectoniques. A peu près tout le reste est... en sel, y compris les sculptures et les bas-reliefs que les mineurs ont réalisés après leur temps de travail. L'atmosphère est fraîche (entre 14 et 16°C), dénuée de microbes, si bien que l'air y est bon pour la santé (un centre de remise en forme se trouve d'ailleurs dans la mine).

L'exploitation du sel a été stoppée il y a enviton 20 ans quand on a découvert de très grosses mines de sel plus rentables au nord de la Pologne, mais 350 personnes y travaillent encore pour l'entretenir et faire visiter les touristes.
Voir aussi :https://www.minedeselwieliczka.fr/visites/parcours-minier/le-metier-de-mineur

Outre le risque d'effondrement, un autre danger était l'accumulation du méthane. Pour cela, on demandait à des mineurs appelés "pénitents" (car ils devaient ramper sur le sol) de faire brûler ces gaz, ce qui était très dangereux. Des pompes permettaient aussi de lutter contre les infitrations d'eau.
Si le travail des mineurs était difficile et dangereux, ils bénéficiaient toutefois d'un statut spécial avec une meilleure rémunération que dans les mines de charbon.
La mine montre l'exploitation primitive du sel, différents moyens de transport du sel, les escaliers taillés dans le sel pour les mineurs, l'utilisation des chevaux dans la mine, des chapelles, des lustres décorés de cristaux de sel très pur, des lacs artificiels (saturés à 36% de sel pour que l'eau ne risque pas de dissoudre les parois), des cristallisations secondaires (en "choux-fleurs", en "stalagtites spaghettis"), des statues (Nicolas Copernic, Sainte Cunégonde ou Kinga, le pape Jean-Paul II, le prince de Weimar accompgné de Goethe alors ministre de l'industrie minière, Josef Piłsudski héros national).
Dans la mine se trouvent aussi plusieurs chapelles. La plus grande salle, soutenue par une magnifique charpente, a un volume de 30000m².

Légende de la mine

La jeune princesse hongroise Kinga (Cunégonde ), reçut du prince polonais Boleslas une magnifique bague de fiançailles, qu'elle perdit dans un puits, juste avant qu'elle ne se mette en route pour ses noces. Un peu avant de parvenir à Cracovie, le voyage étant long et epuisant, le cortège s'arrêta une dernière fois. Ne trouvant pas suffisamment d'eau pour désaltérer ses gens et ses bêtes, la princesse ordonna de creuser un puits là où elle se trouvait, près du village de Wieliczka. C'est alors que l'un des hommes sentit en creusant qu'il atteignait quelque chose de très dur : il remonta un gros bloc de sel, à l'intérieur duquel scintillait la bague de fiançailles perdue.

Notre dernière visite est consacrée à la petite ville de Wadowice où naquit le 18 mai 1920 un certain Karol Józef Wojtyła, qui deviendra Jean-Paul II. On y visite sa maison de naissance et les lieux de son enfance.

Nous remercions le club touristique de Brezg Dolny pour avoir oragnisé ce voyage, Aleksander pour sa gentillesse et la traduction dans l'usine d'Oskar Schindler, et notre guide Arthur pour nous avoir si bien fait découvrir Cracovie et une partie de l'histoire de la Pologne.

Derniers événements

Visite de nos amis Polonais, du 31 mai au 5 juin 2018

Dans le cadre des échanges entre le club touristique de Brzeg Dolny et notre association, nous avons reçu un groupe de quatre polonais pour un week-end prolongé sur la période fin mai, début juin 2018.

Après les avoir récupérés à l’aéroport de Beauvais et leur acheminement vers Mont-Saint-Aignan, nos amis ont pu découvrir un peu notre ville en fin de la soirée du jeudi 31 mai. En particulier, nous avons montré le panorama et puis la place Colbert.

Normandie

Le lendemain de l’arrivée de nos amis, nous sommes partis pour découvrir le patrimoine historique et culturel de notre région.

On a commencé par la visite de l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille de Fontenelle. Nous nous sommes promenés dans le complexe en découvrant un peu l’histoire de ce lieu et aussi en profitant de l’atmosphère silencieuse qui règne là-bas. On a terminé la visite par le passage dans la boutique de ce complexe afin de s’équiper des quelques produits locaux.

Par la suite nous avons emprunté un parcours de randonnée d’environ d’une heure dans la vallée de la ville de Saint-Wandrille-Rançon. Nous avons rencontré quelques moutons qui mangeaient les herbes autour de notre passage. Avant de quitter ce village normand, nous avons pique-niqué.

Nous sommes repartis, en traversant la Seine par le pont de Brotonne, vers Heurteauville, ou nous avons eu un rendez-vous pour visiter la cidrerie bio "Le Clos des Citots". Nous avons été reçus par le propriétaire qui nous a expliqué le processus pour obtenir le cidre et les produits dérivés comme le pommeau ou l'eau-de-vie (Calvados) sont obtenus.

Ensuite, nous vous visité des installations utilisées dans la fabrication des boissons de la ferme, comme la cuve de fermentation, la distillerie etc. Nous avons aussi assisté à l’embouteillage du cidre. La visite s’est terminée par la dégustation de quelques boissons.

Le point suivant du programme était le Château de Robert le Diable que nous avons admiré pendant quelques dizaines de minutes de l’extérieur avec la lecture de l’histoire et de la légende de ce lieu.

La journée s'est terminée par la visite de la Fabrique des Savoirs à Elbeuf. Nous avons pu découvrir les pièces d’art dans les catégories de sciences naturelles, archéologie et patrimoine industriel de ce muséum, et apprendre sur l’évolution de la ville et ses environs.

Giverny

Voir aussi cet article : Accueil de nos amis d'Edenbridge, journée à Giverny

Samedi matin nous sommes partis en autocar de tourisme avec un groupe plus important de membres de notre association, car il y avait aussi la venue de nos amis d’Endebridge programmée pour ce week-end là, vers Giverny.

Le groupe de nos amis Polonais était bien identifiables car tous ont porté un T-Shirt vert de leur club.

Une fois arrivés sur place, nous avons passé la matinée dans les jardins et la maison de Claude Monet. Nous avons pu admirer quelques belles fleurs. A midi nous avons pique-niqué en pleine nature. Dans l’après-midi, après un café dans un restaurant de ce village pittoresque, nous sommes allés voir l’atelier des artistes américains qui venaient visiter le célèbre peintre. Cet atelier se trouve dans le jardin de l’hôtel Baudy. Ensuite nous avons visité le musée des impressionnismes de Giverny. On a fini par une balade dans la grande rue de ce village pour arriver à l’église et cimetière où se trouve le tombeau de Claude Monet.

Une fois revenus à Mont-Saint-Aignan nous avons passé une soirée ensemble avec les anglais et les français lors d’un repas commun à l’AS des Coquets.

Paris

Le dimanche, le groupe est parti le matin en car de ligne régulière à Paris. Arrivés à la Défense au milieu de la matinée, nous étions reçus par Christine et Philippe qui ont programmé la visite de la capitale française. Christine nous a raconté l’histoire et l’architecture de ce quartier d’affaires.

Après une promenade sur l’esplanade, nous avons pris un métro pour nous rendre à proximité de l’Arc de Triomphe, place de l’Etoile. C’est Philippe qui faisait le guide par la suite. Avec quelques photos de ce monument nous somme partis à pied sur les Champs Elysées, qui étaient fermés pour la circulation ce jour-là. Ce qui nous a obligés à marcher jusqu’à la place de la Concorde. Comme on était contraints par une réservation dans un restaurant, nous avons pris un bus pour nous rendre rapidement dans le quartier Saint-Michel.

Après le repas, nous sommes repartis visiter la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ensuite nous sommes allés voir l’Hôtel de Ville et nous nous sommes promenés vers le Pont Neuf pour prendre un bateau et pour admirer depuis la Seine les principaux monuments de Paris pendant une heure. Le point suivant de la visite était le Palais de Luxembourg et les jardins. Avant de repartir vers la station de bus de retour, nous sommes allés vers le Panthéon pour prendre un petit café entre amis. La belle journée ensoleillée s’est terminée au Pont de Neuilly avec la vue vers la Défense.

Rouen

L’avant-dernière journée complète de nos amis Polonais parmi nous, était consacrée à la visite de la capitale normande.

Nous sommes descendus à pied de Mont-Saint-Aignan à Rouen, en passant par l’église Saint-Jacques et les pierres de commémorations des anniversaires de jumelage (anglais, polonais) sur le square voisin.

La visite de Rouen a commencé par la place et la rue Cauchoise, la Place du Vieux Marché et l’église de Jeanne d’Arc. Ensuite nous sommes passés à côté de l’Hôtel de Bourgtheroulde, on a pu regarder de près la fontaine gallo-romaine. On a traversé la rue du Gros Horloge, bien sûr on a fait quelques photos de l’instrument de mesure de temps. Par la suite, nous avons admiré le Palais de Justice et par la promenade on est arrivés sur la place de Cathédrale et on l’a visitée de l’extérieur dans un premier temps (NB. le lundi matin elle est fermée). On s’est précipités dans la direction du passage des Anciens Moulins et on est arrivés par la suite vers l’église Saint-Maclou et l’Aître portant le même nom (NB. actuellement en travaux).

Comme c’était l’heure de déjeuner, nous avons profité d’un restaurant sympathique pour nous nous nourrir.

Ensuite, on a continué notre promenade par la rue de Eau-de-Robec pour arriver à l’Abbatiale Saint-Ouen, l’Hôtel de Ville de Rouen, le jardin derrière, la chapelle Corneille. Et enfin, nous sommes retournés à la cathédrale pour la voir de l’intérieur.

Après cette visite, on a pris un bus pour nous rapprocher de la Côte Sainte-Catherine, que l’on a montée. On en a profité pour faire de belles photos du panorama de la ville depuis cet endroit. On a fini par la descente à pied vers le centre de la ville. Nos amis polonais ont acheté quelques souvenirs. Et puis, fatigués, nous sommes retournés en transport en commun à Mont-Saint-Aignan.

Le lendemain matin tôt le groupe est rentré en Pologne depuis Beauvais.

Encore un grand merci à Barbara, Gaëtan, Karine, Christine et Philippe pour leur aide à l'organisation et au bon déroulement de ce week-end.

Aleksander KASPRZYK

Voyage en Pologne, du 12 au 17 avril 2018

Voir l'album photo

Voir l’article sur le site de l'association touristique de Brzeg Dolny : http://pttk.brzegdolny.pl/ciechocinek-torun-chelmno-13-15-04-2018/

Nos amis de l'association touristique de Brzeg Dolny (PTTK) nous ont emmenés en voyage avec eux, sur la route de Ciechocinek, Toruń, Chełmża et Chełmno.


Bureau du PTTK à Toruń

Vendredi 13 avril : visite de Ciechocinek

C’est la plus connue des villes thermales de Pologne.
Nous avons commencé par un arrêt à l’église orthodoxe Saint Michael. Tout en bois, construite en 1868, elle est un modèle d’architecture des montagnes de l’Oural. Son culte est à nouveau autorisé depuis 1995. Juste à côté se trouve un charmant petit office de tourisme qui est en fait l’ancienne gare.

Avec 12000 habitants, Ciechocinek accueille 5000 curistes par an, grâce à son sanatorium et ses sources salées bénéfiques. Les bâtiments en bois évoquent une ville suisse. Plus de détails sont sur ce site : http://ciechocinek.pl/index.php?lang=4

Un point incontournable est la Fontaine des Amoureux.
Plus loin, nous avons vu une étonnante installation de purification d’air permettant la récupération du sel. Mesurant 668 mètres, elle opère depuis le XIXème siècle sans rénovation.

Vendredi 13 avril & samedi 14 avril : visite de Toruń

Patrimoine mondial de l’UNESCO, située sur la Vistule, Toruń est la ville du pain d’épices et aussi la ville de Nicolas Copernic.
C’est une ville fortifiée dont les constructions sont principalement en brique rouge. Elle a été peu touchée lors de la seconde guerre mondiale. Son blason représente un ange et un rempart surmonté de trois tours ; cela symbolise que la ville a été confiée à la protection de Dieu.

Un grand bâtiment sert depuis 2003 d’université de l’informatique. Auparavant c’était une banque. A l’intérieur se trouvait une piscine dans laquelle était entreposé le coffre de la banque, un système original pour éviter le cambriolage. En outre, Toruń est une ville universitaire comprenant 17 départements différents, principalement non techniques.

Une grande tour ronde, autrefois utilisée pour les gardes à vue, est aujourd’hui utilisée comme palais de justice.

L’église Notre-Dame a été construite dès 1280, en 70 ans. Des peintures murales superbes datent de 1860. Après une période protestante, un autel baroque a été mis. L’orgue est un des plus anciens de Pologne. Particularité stylistique que nous retrouverons ailleurs, le plafond de couleur claire est parsemé de motifs peints. Au sommet de l’édifice, la croix tourne en fonction de l’humidité, si bien que cela fait aussi un indicateur météo.

Dans le centre historique se trouve une tour penchée. Une légende dit qu’un soldat teutonique qui avait couché avec beaucoup de filles, a été condamné à construire cette tour, qui ne devait pas être droite, tout comme ne l'était pas sa conscience. La cause la plus probable de cette inclinaison est l’instabilité des fondations.

Les chevaliers teutoniques construisirent un château pour l'État teutonique au milieu du XIII siècle, pour servir de base à la conquête et à l'évangélisation de la Prusse.

La ville fourmille de références les références culturelles, on retrouve un peu partout un petit chien qui fut le héros d’une bande dessinée. Partout dans la ville, on trouve des statuettes de personnages, anciens habitants du Moyen-âge, qui décorent les rues et les murs. On voit aussi plusieurs références à un dragon qui aurait été aperçu en 1746.
Une statue représentant un chariot est une référence directe à Krzysztof Komeda, célèbre compositeur de la musique du film "Prawo i pięść" ("The Law and the Fist") tourné dans la ville en 1964. Ce film raconte l’histoire de réfugiés polonais dont les seuls biens tiennent sur un chariot. (Le musicien composera de nombreuses autres musiques, dont celle du film Rosemary’s baby). Quand on touche la statue, on entend la musique du film. Découvrez là ici : https://www.youtube.com/watch?v=IDPhmEL5vvg

Au musée vivant du pain d’épices (Muzeum Piernika), nous avons fabriqué du pain d’épices comme on le faisait au Moyen-âge. Mais je ne peux pas vous donner la recette : la sorcière nous a fait jurer de ne pas la dévoiler ! Ensuite nous avons découvert les machines utilisées à l’époque de la révolution industrielle.

Toruń est la ville du pain d’épices. Dans la brasserie de la vieille ville Jan Olbracht, on peut goûter des bières au pain d’épices. Des cafés servent du café au pain d’épices.

Voici maintenant la maison où Nicolas Copernic est né. Nous sommes aussi allés au planétarium.

Dimanche 15 avril : église dédiée à la Bienheureuse Vierge Marie, Étoile de la Nouvelle Évangélisation, et au saint pape Jean-Paul II

En quittant Toruń, nous nous arrêtons à cette église moderne et immense, inaugurée il y a moins de 2 ans (voir l’article https://fr.zenit.org/articles/pologne-consecration-du-sanctuaire-de-torun/). Remarquez les superbes peintures murales et le clocher extérieur.

Visite de Chełmża

En route vers Chełmno, nous avons visité la cathédrale gothique Saint-Nicolas et admiré les statues de Heidenryk, premier évêque de Chełmno et fondateur de la ville, ainsi que Sainte Jute qui vint en aide aux pauvres.

Visite de Chełmno

Dans cette ville ont été établies plusieurs lois. Une de ces lois a permis la création de 400 villes. Jusqu’au XIXème siècle, la ville avait aussi son propre système de pesée et de mesure. Sur un mur de l’hôtel de ville se trouve une toise mesurant 4,35m (ou 14 pieds). Toutes les mesures de la ville ont été définies à partir de cette référence.

L’église paroissiale de l’Assomption abrite les reliques de Saint-Valentin, et il y a un banc avec l’inscription « Chełmno - Ville des amoureux ».

Nous avons admiré le panorama « meilleure vue sur le monde ».

Nous avons visité l’église des dominicains Saint-Nicolas, le cloître et vu une exposition d’objets religieux.

Lundi 16 avril : alentours de Brzeg Dolny

Nos amis Gosia et Heinz nous ont emmenés en camping car pour visiter quelques endroits autour de Brzeg Dolny.


Prężyce, un petit château

Cigogne

Wojnowice, le « château sur l’eau » où nous avons vu une exposition sur Anne Frank

Miękinia, Winnice Jaworek, un producteur de vin

La carte des 9 vins

Le camping-car

La carte

Do widzenia, c’est dur de repartir... Un grand merci à Dorota pour son accueil et sa générosité, à Elżbieta pour l’organisation des visites, à Gosia et Heinz pour les alentours de Brzeg Dolny, et à Aleksander pour sa patience et l’organisation générale.

Visite de Varsovie, du 20 au 27 septembre 2016

Avec la collaboration avec l'association du jumelage de Brzeg Dolny, la commission polonaise de Mont-Saint-Aignan International a organisé un séjour touristique pour découvrir la Pologne. Le principal point de cette excursion était la visite en 4 jours de la capitale polonaise - Varsovie. Comme il n'y a pas eu de vols pour arriver et repartir à temps de ce week-end, nous étions obligés de venir une journée plus tôt et repartir une journée plus tard. Ces deux jours en plus, nous ont permis de (re)découvrir la Basse Silésie.

Le mardi soir 20 septembre 2016

Nous avons quitté la Normandie le matin pour rejoindre Beauvais, où nous avions pris un avion vers Wrocław. Nous étions reçus à l'aéroport par deux représentants de l'association qui nous ont conduits à l'hôtel et puis nous étions invités à un repas avec des membres du jumelage mais aussi du club touristique qui organisait le voyage à Varsovie. Après un bon repas et une prise de connaissance des autres personnes, nous sommes allés nous reposer.

Le mercredi 21 septembre

En cette journée nous sommes allés à Wrocław en train, ce qui nous a permis de voir comment les Polonais utilisent le transport en commun de longue distance. On a commencé notre journée par une visite en voiture électrique de la capitale de Basse Silésie. On nous a amenés dans les différents endroits intéressants de cette ancienne ville - on avait des commentaires en français. Puis, nous avons eu une petite pause café et nous sommes allés nous balader dans la ville pour découvrir d’autres lieux magnifiques. Nous sommes rentrés à l'hôtel tôt dans la soirée pour nous préparer pour la grande journée de lendemain.

Le jeudi 22 septembre 2016

Nous sommes partis de Brzeg Dolny à 4h du matin en car avec le club touristique de notre ville jumelée. La route d'environ 6h s'est déroulée rapidement, car le chauffeur a choisi de belles, nouvelles autoroutes. On est arrivés à Varsovie un peu avant 11h et nous avons commencé la visite, avec notre guide, par la place du Château Royal et nous avons continué par la Cathédrale de Saint-Jean, les petites ruelles de la vieille ville, le Barbakan (une entrée fortifiée de la ville), la place du nouveau marché, la maison de naissance de Marie Skłodowska-Curie, l'église de Saint-Casimir, le couvent des Visitantes, les nouveaux boulevards de Vistule. Après cette première partie nous avons eu une petite pause café (qui était arrosé par une petite pluie). Ensuite nous sommes repartis à la découverte de la « banlieue de Cracovie » (nom de l'arrondissement de Varsovie, "Krakowskie Przedmieście") : église Sainte-Anne, le palais présidentiel et l'hôtel Bistrol, qui se trouve juste à côté - plusieurs personnalités ont séjourné dans cet hôtel lors de leur passage à Varsovie. On peut citer : le président américain Richard Nixon, le chanteur Michael Jackson etc. On est passés voir la chapelle du massacre de Katyń à la Cathédrale Militaire. Par la suite nous sommes arrivés à la place où se trouve la tombe d'un soldat inconnu. Nous avons pu assister au changement de la garde. Le dernier point de ce programme très chargé, était la visite du Palais Royal avec des commentaires du guide : nous avons appris l'histoire du château, sa construction pendant 5 siècles, sa destruction pendant la 2e guerre mondiale et sa reconstruction dans les années 70 du 20e siècle. On nous a raconté comment les Polonais ont essayé de sauvegarder les pièces du château pendant l'occupation des Nazis à Varsovie, car Hitler a voulu détruire tout ce qui était polonais. En fin de journée nous sommes arrivés à notre hôtel où nous avons eu à déjeuner et dîner.

Le vendredi 23 septembre 2013

La deuxième journée de la visite de Varsovie a commencé par la montée au 30e étage du Palais de la Culture et des Sciences, où nous avons pu admirer le panorama de la ville. Ensuite nous nous sommes baladés parmi les nouveaux gratte-ciels, et nous sommes arrivés dans l'ancien quartier juif où se trouvait un théâtre, et une synagogue. Nous avons aussi vu des panneaux qui rappelaient les traces du mur du Ghetto. On a continué notre balade pour voir le premier café d'E. Wedel - un chocolatier polonais très connu. Puis nous sommes passés par une petite route où la grande partie des anciens bâtiments ont été rénovés, mais on a pu en voir un qui avait encore des traces de la guerre. Notre visite de Varsovie s’est poursuivie par le quartier des ambassades (avec une histoire d'un attentat réussi contre les Nazis devant l’Arsenal). On est passés aussi à côté du bâtiment de l'Assemblée Nationale. Nous avons fini notre balade par les quartiers où se trouve le ministère de l'Education Nationale (pendant la guerre, c'était un siège de la Gestapo), les bâtiments du ministère des Affaires Etrangères, la cour constitutionnelle. Le soir il y avait un spectacle dans un théâtre mais comme c'était en Polonais, nous sommes partis en ville pour admirer Warsaw by night.

Le samedi 24 septembre 2016

Le 3e jour de visite on a commencé par des balades dans deux cimetières Powiązki : Militaire et Ancien. Dans le premier nous avons vu les tombes des jeunes tués pendant le soulèvement de Varsovie (été 1944), le monument consacré aux victimes de la catastrophe de Smoleńsk (10 avril 2010). Dans le second se trouvent les tombes de personnalités polonaises très connues. Ensuite nous sommes partis visiter le quartier de l'ancien Prague avec la Cathédrale de Saint-Etienne, l'ancien orphelinat juif, la maison d'université juive, le marché Bazar Różycki. Après une petite pause, nous sommes repartis rejoindre notre car et nous sommes passés par l'église orthodoxe Sainte-Madeleine. On a fini la journée par la visite du musée : Les Bains Royaux - c'est un complexe des châteaux d'été construit au 18ème siècle par le dernier roi de Pologne. Nous avons pu admirer le monument de Frédéric Chopin, l'ancienne orangerie, le Palais sur l'île, l'amphithéâtre sur l'eau etc.

Le dimanche 25 septembre 2016

Le dernier jour de visite de Varsovie était moins sportif. Nous sommes partis visiter le centre scientifique de Copernic. Comme en cette journée, il y avait un marathon, pour ne pas être bloqués dans les bouchons, nous sommes arrivés en car seulement à Varsovie et nous avons pris ensuite la 2e ligne de métro. Dans le centre nous avons passé 2h en découvrant différents aspects de physique, biologie ou technique. Ensuite nous sommes allés voir une présentation et un film dans un planétarium. En sortant, nous sommes allés voir les jardins sur le toit de la bibliothèque universitaire de Varsovie. Après une petite pause, nous sommes repartis rejoindre notre car et revenir à Brzeg Dolny.

Le lundi 26 septembre 2016

Pour notre dernière journée en Pologne nous avons commencé par une petite réunion avec le Maire de Brzeg Dolny, Mr. Stanisław Jastrzębski, dans la salle du conseil municipal. Lui et nous étions très heureux de discuter ensemble. Ensuite nous avons vu les locaux du nouveau musée municipal avec une maquette du palais avant la guerre qui sert maintenant à la municipalité. Ensuite nous sommes repartis dans le camping-car de nos amis Polonais pour visiter la Basse Silésie. Tout d'abord nous sommes allés à Świdnica, où nous avons admiré un monument UNESCO - Église de la Paix fait tout en bois et qui peut accueillir 7500 personnes. Ensuite nous sommes partis vers Książ - nous avons découvert la vue du château des Hochenzolerns, puis nous avons bien déjeuné et ensuite nous avons visité un peu cet immense complexe de l'extérieur. Nous avons terminé cette journée, par la visite des haras des chevaux.

Le mardi 27 septembre 2016

Nous sommes partis très tôt à l'aéroport de Wrocław pour prendre notre vol de retour à Beauvais.

Tous les participants ont bien apprécié cette semaine en Pologne.

Aleksander KASPRZYK

Fête de Brzeg Dolny - du 11 au 14 juin 2015

Voir l'album photo

Jeudi

Un petit groupe de quelques personnes de Mont-Saint-Aignan International s’est rendu à Brzeg Dolny afin de faire de découvrir la culture polonaise et faire de nouvelles connaissances. La week-end de la visite en Pologne a coïncidé avec la fête annuelle de Brzeg Dolny, pour laquelle s’est rendue aussi une délégation de la mairie de la ville de Mont-Saint-Aignan. Au final, un groupe de 9 personnes, dont une lycéenne, est parti le jeudi 11 juin en fin de matinée vers l’aéroport de Beauvais. Après avoir pris l’avion de la compagnie RyanAir, nous sommes arrivée à Wrocław avant 17h, où nous sommes été récupérés par nos amis Polonais de Brzeg Dolny. Après notre arrivée à Brzeg Dolny, nous avons dîné et puis nous avons profité du beau temps pour faire une petite balade en ville.

Vendredi matin, visite de Lubiąż et de Środa Śląska

Le groupe français est parti à 9h30 en minibus en direction de Lubiąż. Dans cette petite ville nous avons visité l’ancienne abbaye cistercienne, qui est la plus grande au monde et dont la façade du bâtiment principal fait 223 mètres. Dans son âge d’or au XVIIe et XVIIIe siècle, le monastère comportait un hôpital, une boulangerie, une brasserie, un aqueduc, deux jardins avec leur fontaines, un palais royal.

Après nous sommes partis à Środa Śląska, où nous avons visité le musée régional. Nous étions accueillis par le directeur du musée, Grzegorz Borowski, et qui était notre guide. Il nous a fait visiter les différentes expositions, comme les anciens outils de menuiserie, la tour de prison et la plus grande attraction du musée, le trésor de Środa Śląska. Ce trésor a été découvert par hasard lors des travaux de construction de la centrale téléphonique en 1985. Il contient : une couronne en or, une boucle en or, des broches en or, des monnaies en or et en argent. Son histoire est la suivante : il a été caché au milieu du XIVe siècle par un banquier juif lors d’une épidémie de peste bubonique. Ce banquier a obtenu ce trésor suite à une transaction favorable de prêt, qui a entraîné le roi Bohême Charles IV de Luxembourg à mettre en gage une partie substantielle de ses objets de valeur en échange de l'effort de soutien financier de la couronne impériale. Ensuite nous nous sommes rendus á Brzeg Dolny et nous avons déjeuné. L’après-midi était libre et nous avons pu profiter de la piscine de Brzeg Dolny.

Vendredi soir

À 18h la Fête de Brzeg Dolny a officiellement commencé. Au début, le centre de culture de Brzeg Dolny a fait une présentation des ses activités de l’année passée. Nous avons pu assister aux chants de différentes chorales (dont les membres sont des enfants, des adultes, et des seniors), aux spectacles de danse, aux spectacles de théâtre (des enfants et de la jeunesse). Ce parcours des activités s’est fini avec un spectacle de feu.

Après les spectacles, il y avait un dîner officiel offert par le maire de Brzeg Dolny, Stanisław Jastrzębski. Le maire a commencé par accueillir des délégations de villes partenaires d'Allemagne (Barsinghausen), de France (Mont-Saint-Aignan), de Russie (Tcherniakhovsk), d'Ukraine (Kovel). Ensuite il y eut des petits discours des invités et l'échange de cadeaux.

Samedi matin, visite de Wrocław

A 9h30 toutes les délégations de villes jumelées sont parties en car vers la capitale de Basse Silésie. On est arrivé après 11h au Jardin Zoologique de Wrocław, où nous étions accueillis par son directeur, Monsieur Radoslaw Ratajszczak. Il a commencé par donner quelques mots clés de l’histoire de zoo, qui compte 150 ans et dont la superficie est de 33 hectares. Ce jardin est l'un des plus vieux jardins zoologiques d’Europe. Il nous a conduit vers Afrykarium, un aquarium ouvert en octobre 2014 et qui présente des écosystèmes aquatiques d’Afrique. Il contient le plus profond bassin au monde de 4.5 mètres pour les pingouins. On a pu aussi voir des hippopotames du Nil, les requins du Canal de Mozambique.

Après une longue visite nous avons repris le bus pour aller au centre de la ville, oùnous avons pu nous reposer un peu et puis nous promener pour découvrir quelques produits artisanaux de Pologne.

Samedi après-midi, festin municipal

Après le retour á Brzeg Dolny, vers 18h le festin municipal a commencé. Il y avait des concerts, la restauration sur place (différentes sorts de grillades, saindoux avec cornichons, des gâteaux, barbe à papa etc). La fête a du être interrompue pour quelques dizaines de minutes à cause d’un orage violent. On a profité de ce mauvais temps pour dîner au restaurant. Après, il y avait un concert du groupe "Bracia" (frères) avec Krzysztof Cugowski (leur père). Ensuite, il y avait un spectacle du théâtre d’ombres "Fin Amor, l’amour courtois". La soirée s’est terminée par de la musique avec DJ SKOREX.

Dimanche matin

Nous sommes levés très tôt ce jour là, car nous sommes partis à 7h de Brzeg Dolny pour rejoindre 3/4 heure plus tard l’aéroport de Wrocław. Nos avons pris notre avion à 9h35 et nous sommes arrivés à Beauvais avant 12h. Tous les participants au voyage étaient très contents de cette petite visite en Pologne et nous allons garder de bons souvenirs.

Aleksander KASPRZYK

Visite des collégiens à Brzeg Bolny, du 20 au 23 mars 2014

La Commission Polonaise a organisé un petit week-end à Brzeg Dolny et ses environs pour les collégiens, avec quelques adultes.

Le programme a été personnalisé :

  • les collégiens ont passé le week-end entre leurs correspondants de Brzeg Dolny : une journée à l’école, avec quelques cours et des activités spéciales à l’occasion du 1er jour du printemps. Le samedi 22 mars les jeunes sont partis en train visiter la capitale de Basse Silésie - Wrocław.
  • les adultes qui sont venus pour la première fois à Brzeg Dolny ont visité cette ville et ses environs, il y avait aussi la visite de Wrocław et ses monuments et aussi la vue de la ville depuis SkyTower. Pour les autres, on a pu faire une randonnée en montagne à Szrenica (Sudètes).

En octobre, pendent les vacances de la Toussaint, il y aura une nouvelle visite des collégiens de Brzeg Dolny. Nous réfléchissons sur un programme. Si vous souhaitez participer, accueillir de jeunes Polonais, n’hésitez pas à me contacter : Aleksander KASPRZYK soruk@interia.pl

Célébration du 10ème anniversaire du jumelage avec Brzeg Dolny, du 11 au 13 octobre 2013

Nous avons fêté à Mont-Saint-Aignan nos 10 ans d'amitié avec Brzeg Dolny (ainsi que 40 ans de jumelage avec Edenbridge). Tous les détails ici.