Loading

A venir : Téléthon / Marché de Noël allemand, le 8 décembre 2018 | Cours de langues |

Derniers articles parus : Week-end à Cologne du samedi 1er au dimanche 2 décembre 2018 | Assemblée générale | Joint Committee Meeting | Déplacement à Edenbridge du 14 au 16 septembre 2018 – visite de Maidstone, promenade en bateau et Kent Life Museum | Village des Associations | Venue des Brownies d'Edenbridge à Mont-Saint-Aignan du 1er au 3 juin 2018 | 4ème rencontre cycliste Mont-Saint-Aignan – Edenbridge, du 29 juin au 2 juillet 2018 (nouvelles photos) | Visite de nos amis Polonais, du 31 mai au 5 juin 2018 | Accueil de nos amis d'Edenbridge, journée à Giverny – du 1er au 3 juin 2018 | Voyage à Barsinghausen à l'Ascension, du jeudi 10 mai 2018 au dimanche 13 mai 2018 (article revu et enrichi) | Voyage en Pologne, du 12 au 17 avril 2018 | Un nouveau site web pour la Commission Burkina : https://msairouko.com/ | Cinéma africain : film Wallay, le 28 mars 2018 | Week-end de marche à Edenbridge, du 23 au 25 mars 2018 | Quiz International, vendredi 16 mars 2018 | Mission à Rouko du 8 janvier au 10 février 2018 | Lecture d'une auteure allemande, samedi 10 février 2018 | Goûter International, dimanche 4 février 2018 | Mission à Rouko du 10 au 23 janvier 2018 | Mission à Rouko du 27 novembre au 10 décembre 2017 | Téléthon / Marché de Noël allemand | Vente d'objets africains au profit de Rouko |

Mont-Saint-Aignan

Présentation

Mont-Saint-Aignan est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime, sur une colline au-dessus de Rouen. Sa population est d'environ 20000 habitants. Elle comprend la plus grosse partie du pôle universitaire et donc une importante population étudiante.

Les signes visibles du jumelage entre Mont-Saint-Aignan et Edenbridge

Comme nous le savons tous, notre ville est depuis 1973 jumelée avec celle d’Edenbridge dans le Kent située à une quarantaine de kilomètres (pardon une trentaine de miles !) au sud-ouest de Londres. Pour marquer ces liens d’amitié, les deux villes se sont dotées de divers signes (nous dirions éléments de mobilier urbain) destinés à rappeler aux habitants ou aux visiteurs ces liens établis et bien vivants depuis plus de quarante années maintenant.

Qu’on en juge :

A l’entrée des deux villes :

On notera aussi que chaque ville a donné le nom de sa ville jumelle à une de ses rues :

A Mont-Saint-Aignan et à Edenbridge d’autres éléments de mobilier urbain sont là pour rappeler aux habitants et aux visiteurs les liens du jumelage :

Dans notre ville une substitution de panneaux a fait que le panneau de gauche a « vécu » jusqu’en 2015 et a été remplacé en 2016 par celui du milieu. Autres signes, les boîtes aux lettres :

Si ici la Poste utilise sans problème cette boîte située près de la rue d’Edenbridge, le Royal Mail, (son équivalent d’outre-Manche) a refusé, et notre boîte ne sert que pour le courrier du Town Council et du Musée situés juste à côté. Un mot particulier concernant la cabine téléphonique anglaise qui a longtemps été devant le Centre Marc Sangnier, elle a dû déménager pendant les travaux, son image servant d’emblème aux dispositions intermédiaires qui ont été prises, quant à sa remise en place ?

Il n’y a pas à Edenbridge de « petite sœur France Telecom » équivalente.

En attendant son vrai retour, la cabine téléphonique anglaise poursuit sa vie en image : on la retrouve en effet sur la couverture du guide de la saison culturelle 2016/2017 au Centre Marc Sangnier :

Enfin, dans les deux villes différents endroits sont pourvus de marques visibles de notre Jumelage. Square Lanfry à Mont-Saint-Aignan on honore les 25ème et 30ème anniversaires du Jumelage ; à Edenbridge entre Lingfield Road et Crouch House Road cette plaque commémore la plantation qui fut faite en 1973, année de la signature de l’alliance entre les deux villes.

Enfin, pour les plus courageux d’entre nous, vous pourrez trouver un dernier signe visible aux Jardins des Bouillons où en 1982 les Jardiniers des deux villes plantèrent encore un arbre et dévoilèrent la plaque ci-dessous :

A Edenbridge, dans le Millenium Wood, des arbres ont été plantés en 2000 pour célébrer notre Jumelage, malheureusement ils n’ont pas été repérés et il est donc impossible de les retrouver.

D’autres signes existent, mais ne sont pas directement visibles. Il s’agit principalement de la charte du Jumelage exposée dans notre Mairie et au Town Hall d’Edenbridge ainsi que d’autres objets échangés entre les édiles des deux villes lors des célébrations d’anniversaires.

Nous en resterons là pour Edenbridge, dans un prochain numéro nous évoquerons le Jumelage avec Barsinghausen en Allemagne. A bientôt !

Jean PECASTAING