Loading

Derniers articles parus : Vente d'objets d'artisanat burkinabè, 10 décembre 2016 | Stand vin chaud et Stollen allemand, 17 décembre 2016 | Assemblée générale | Edenbridge Bonfire Parade | Joint Committee Meeting | Les signes visibles du jumelage entre Mont-Saint-Aignan et Edenbridge | Visite de Varsovie | Visite de l'Historic Dockyard de Chatham | L'album photo ! | Village des associations | Mission à Rouko du 4 au 19 août 2016 | L'album photo ! | Randonnée à vélo sur le long des canaux de la Bretagne | Mission à Rouko du 11 janvier au 28 février 2016 | Fête de la Saint-Jean | 100ème anniversaire de la bataille de la Somme | L'album photo ! | Journée de l'eau | Visite à Barsinghausen à l'Ascension 2016 | L'album photo ! | Rugby à Mont-Saint-Aignan | Voies Unies no41 |

Jumelage entre Mont-Saint-Aignan et Rouko

Actualités de la Commission burkinabé

Actualité en cours et à venir

Vente d'objets d'artisanat burkinabè, 10 décembre 2016

Si vous recherchez un cadeau original et solidaire pour Noël ou bien une autre occasion, venez à la vente d'objets burkinabè qui se tiendra le samedi 10 décembre au Centre Commercial des Coquets de 10h à 18h. Petits bijoux, boîtes, batiks (étoffes imprimées), tableaux, statuettes... Il y aura un grand choix d'objets à tous les prix.
Le produit de cette vente sert à financer nos actions au Burkina Faso.

Et aussi...

En collaboration avec d'autres associations, telles Anyco Nord et Livres sans frontières, Mont-Saint-Aignan International collecte des livres pour les écoles de Rouko, et finance des animations musicales.

Mont-Saint-Aignan International organise régulièrement dans les centres commerciaux de la région, des ventes de bouteilles d'eau et d'objets d'art africain, dans le but de réunir de l'argent pour financer les projets à Rouko.

Par ailleurs, nous voyons déjà l'aboutissement de plusieurs projets :

  • La construction de la clôture autour du centre sanitaire, est terminée.
  • La construction de la maison des associations / Bibliothèque, est terminée.
  • Une correspondance a démarré entre des écoliers de Mont-Saint-Aignan (Saint Exupéry - CP) et de Rouko (Village de Lounkoubguin - CP 1). Cette correspondance est basée sur des échanges de dessins.
  • Système de bourses d'études pour des élèves entrant au lycée : il est opérationnel pour la rentrée 2014. Si vous êtes intéressé pour financer les études d'un lycéen en Seconde, Première et terminale, téléchargez le bulletin de soutien

Projets futurs :

  • Montage d’un dossier sur le recyclage de plastiques en mutualisation avec Canteleu, Tora et Forges.
  • Aide à Koro pour la garderie des enfants
  • Electrification des écoles les plus isolées, fourniture de matériel (tableaux, lampes)
  • Sensibilisation aux dangers de l'orpaillage artisanal

Participez à notre action !
  • devenez membre de Mont-Saint-Aignan International : 20€/an individuel, 26€/an famille
  • faites un don du montant de votre choix.
Chèque à libeller à l'ordre de MSAI - Burkina Faso et à retourner à :
Lilianne COLASSE, 55 bis avenue du Mont aux Malades, 76130 MONT-SAINT-AIGNAN

Comment participer avec nous ?

Vous l’avez compris, nos actions se conçoivent et se construisent à partir de nos séjours à Rouko.

La maison associative que nous avons construite est opérationnelle, tant au travers du bon fonctionnement de la bibliothèque ouverte depuis novembre 2013, qu’au travers de l’hébergement (8 couchages organisés en 2 chambres de 2 couchages, et une chambre dortoir de 4 couchages).

Nous souhaitons organiser des séjours, au moins à raison de 3 fois. Chaque fois, nous avons encore la possibilité d’emmener, d’accompagner, d’une certaine façon d’initier à la découverte des us et coutumes de l’Afrique, au maximum 4 personnes.

Si vous êtes intéressés, nous accepterons bien volontiers de partager ce séjour avec vous.
Vous pouvez contacter :
Patrice MAILLOT
Téléphone06 38 51 94 52
Mail patrice.maillot2@orange.fr

Que faire sur place, à Rouko ?

  • rencontrer les villageois
  • vivre les marchés locaux
  • participer aux activités de tenue de la bibliothèque
  • contribuer si vous en avez envie à des moments d’animation avec des enfants et/ou des jeunes
  • vivre au rythme de l’Afrique...
  • s'investir dans des projets qui pourraient vous mobiliser et apporter un "plus" aux villageois.

Quel coût ?
Financièrement un tel voyage et séjour, coûte (billet d’avion, hébergement à Ouagadougou, voiture, etc.) 900€ à 1200€ par personne.
Notre association, délivre une attestation équivalente a cette dépense, abandon de frais de mission assimilé à un don, entrainant une réduction d’impôts égale à 66% des sommes dépensées (hors dépenses personnelles), réduction retenue dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable.

Si vous êtes intéressés, vous serez les bienvenus !
N’hésitez pas à contacter l’un des membres dont les coordonnées sont ci-dessus.
A votre écoute, et dans l’attente de vous compter parmi nous. Bien amicalement à vous.

Liliane COLASSE

Derniers événements

Mission à Rouko du 4 au 19 août 2016

Voir l'album photo

Le point sur les dernières actions en photos :

Cette année nous avons...

rencontré le jumelage de Sabcé
suivi la messe à l'église de Rouko
découvert un nouveau maquis (restaurant)
aidé à la bibliothèque installée par le jumelage, et offert de nouveaux livres pour enfants
remis du matériel médical au CSPS (centre de santé)
visité une bibliothèque pour enfants installée par CRS (Catholic Relief Service)
rendu visite à sa Majesté le Chef coutumier de Rouko
vu des tempêtes !
fait dessiner les enfants (ici, les petits)...
 
fait écrire les enfants de niveau CP
fait jouer les petits enfants
dessiné (ici, avec les grands)...
 
continué le projet En route vers le lycée (financement de bourses pour les lycéens)
visité le musée national du Burkina Faso
pris le bus à Ouagadougou
 

Journée de l'eau, 4 juin 2016

Le samedi 4 juin a mobilisé 10 bénévoles de la commission Burkina Faso de Mont-Saint-Aignan International pour une vente de petites bouteilles d'eau au profit des actions montées sur la commune de Rouko. Les deux sas de Carrefour furent investis de 9h à 16h. Les visiteurs de la galerie marchande ont manifesté leur solidarité avec beaucoup de sympathie.

Mission à Rouko, du 11 janvier au 28 février 2016

Avec Patrice et Anne-Marie MAILLOT, Josiane DELALONDRE, Philippe et Françoise LAMBERT

Le point d'orgue de cette mission fut une animation théâtrale concernant les dangers de l'orpaillage, organisée par une troupe de 11 artistes dans 5 villages.
Le spectacle commence par un concours de danse où les vainqueurs sont désignés par le public et reçoivent de petits cadeaux remis par Anne-Marie.
Le spectacle est très apprécié. Les rires et applaudissements sont nourris.

Par ailleurs, nous avons pu constater que la bibliothèque fonctionne toujours très bien, et nous avons recruté un nouveau bibliothécaire pour remplacer Abibou, une bibliothécaire qui part en Côte d'Ivoire. Rappelons que cette bibliothèque a permis de créer 3 emplois locaux à temps partiel, payés par Mont-Saint-Aignna International. L'aménagement de la bibliothèque a été amélioré, avec l'ajout de deux bancs à l'extérieur.

Au lycée, nous avons pris connaissance des problèmes que rencontrent les élèves : manque de lampes et de livres, la cantine qui ne fonctionne pas tous les jours... Nous avons actuellement 13 élèves parrainés : deux en classe de Première, 11 en Seconde dont 3 redoublants. Des ballons ont été offerts pour les activités sportives.


Réunion avec les lycéens

Nous avons poursuivi notre inspection des écoles primaires. Le projet d'électrification solaire fonctionne bien ; cependant, il reste d'autres écoles à équiper, et dans certaines écoles le sol est en très dégradé.


Classe de CP1 à Yamané

Classe de CM1 à Tamiougou 1

Ecole de Nayiri

Au CSPS (le centre de santé), une formation a été assurée pour l'utilisation de l'incinérateur médical qui a été offert par l'association, par M. DAH qui travaille à l'höpital de Kongoussi. Par ailleurs, une liste de matériel médical à fournir nos a été donnée. Nous allons essayer de donner ce matériel à la prochaine mission.

Pour finir, nous avons assisté à la fête du chef Naaba KOANGA, avec des salutations suivis de discours, des danses et des chants de différents groupes. Nous sommes invités à nous présenter et Patrice dit quelques mots pour saluer les autorités, rappeler notre jumelage et féliciter le chef au nom de notre présidente (Lilianne COLASSE, présidente de la commission burkinabé) et de Patrice COLASSE, ancien maire de Mont-Saint-Aignan.


Le Larlé Naaba

Enfants sur le marché de Kongoussi
NDLR : Pendant le séjour de nos amis, la vie au Burkina Faso a été émaillée d'événements, avec un attentat à Ouagadougou le 15 janvier 2016.
Quelques repères :
  • 4 août 1983 : Thomas Sankara devient président du Conseil National Révolutionnaire de Haute-Volta.
  • 4 août 1984 : Thomas Sankara fait rebaptiser le pays "Burkina Faso".
  • 15 octobre 1984 : Thomas Sankara est assassiné. Blaise Compaoré s'empare alors du pouvoir.
  • 28 octobre 2014 : à la suite de violentes manifestations, l'Assemblée Nationale et le gouvernement sont dissolus.
  • 14 novembre 2014 : Michel Kafango est nommé Président du gouvernement de transition.
  • 16 septembre 2015 : Roch Marc Christian Kaboré, candidat du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) est élu Président de la République.
  • 15 janvier 2016 : un attentat terroriste, visant les étrangers à Ouagadougou, est revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique.
  • 20 février 2016 : Manuel Valls se rend à Ouagadougou en compagnie du ministre de la défense Jean-Yves le Drian, et a promis de renforcer la coopération militaire de la France avec le Burkina Faso.
  • 22 mai 2016 : élections municipales.

Vente d'objets d'artisanat burkinabè, 5 décembre 2015

Mais que ce passe-t-il ?
Il s'agit de notre équipe de choc, installée au Centre Commercial des Coquets toute la journée du 5 décembre 2015 pour organiser un petit marché de Noël et vendre des objets d'artisanat africain au profit de Rouko.
Nous avons eu beaucoup de succès, en particulier le matin.
L'ambiance était conviviale et l'accueil très sympathique.
Une autre vente a eu lieu le lendemain à Saint-Paër.
Un grand merci aux participants et à toutes les personnes qui ont visité le stand !

Mission à Rouko du 21 juillet au 5 août 2015

Le point sur les dernières actions en photos :

Nous avons...

visité le Musée de la Musique à Ouagadougou (ici, un balafon)
visité le parc urbain Bänfr-Weoogo
revisité la bibliothèque de Rouko (qui rencontre un franc succès)
assisté aux cours d'anglais de Geraldine (Peace Corps)
visité l'église catholique de Rouko
assisté à la remise de récompenses aux meilleurs élèves des écoles de Rouko
bêché et planté du maïs
fait découvrir l'utilisation d'un ordinateur
rencontré d'autres associations (ici, Plan International et Peace Corps)
partagé...
joué...
compté...
dessiné (ici, avec les petits)...
dessiné (ici, avec les grands)...
assisté à l'éclosion de talents !
examiné les travaux effectués dans les écoles : ici, un tableau rénové
examiné les travaux effectués dans les écoles : ici, l'électrification
examiné les travaux effectués au CSPS (le centre de santé) : ici, l'incinérateur médical
continué le projet En route vers le lycée (financement de bourses pour les lycéens)
visité Kaya (ici, la halle des artisans)
visité le musée de Kaya pour découvrir la culture Mossi (ici, la salle des masques)
fait du shopping (ici, le marché de Kaya)

Mission à Rouko du 12 janvier au 20 février 2015

Patrice et Anne-Marie MAILLOT et Pauline MASSELIN ont participé à cette mission.

Installation d'un incinérateur au centre de santé

Au sein des Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS), les déchets médicaux doivent être collectés régulièrement pour des raisons d’hygiène évidentes. Ils ne doivent pas s’accumuler à l’endroit où ils sont produits. Un programme et un circuit de collecte doivent être planifiés. Ces déchets doivent être incinérés régulièrement et les cendres enterrées.
Le projet de construction d’incinérateurs correspond à la volonté du Ministère burkinabè de la Santé de doter chaque CSPS de cette construction.
L’incinérateur, demandé par le major du CSPS (major = infirmier en chef) a été construit durant le temps de présence de notre délégation sur Rouko.

Les lycéens de l'opération En route vers le lycée

Une réunion a eu lieu au lycée avec le censeur, le surveillant général et les 8 élèves que les bénévoles de notre commission aident dans l’opération « En Route vers le Lycée ».

Les lycéens nous disent leurs difficultés : ils se plaignent du manque de lumière le soir (le lycée n’est toujours pas électrifié) et du manque de livres. Nous leur proposons, d’acheter une lampe solaire personnelle et d’après la liste de livres fournie par Mr le Censeur de leur faire parvenir un ou deux exemplaires qu'ils s’échangeront.

Installation solaire dans 2 écoles de la commune : Pittenga et Raka

Notre délégation a été accueillie par tous les enseignants et une délégation de l’APE (Association des Parents d'Eleves), qui leur ont fait visiter l’installation solaire : deux panneaux, deux batteries, tubes et prises dans le bureau du Directeur et l’annexe, 4 tubes dans la classe voisine ainsi qu’un tube à l’extérieur.
Nous incitons les enseignants à prendre soin de l’installation et à en assurer l’entretien (nettoyage des panneaux à l’eau).

Un grand MERCI à cette délégation qui a réalisé un travail important et qui a commencé à jeter les bases de nouveaux projets pour l’année à venir.

Des nouvelles des lycéens de Rouko, février 2015

Mont-Saint-Aignan International finance les études de huit lycéens de Rouko, en classe de Seconde, sélectionnés parmi les bons élèves issus de la classe de Troisième, et venant de familles défavorisées des villages de Rouko. Nos jeunes lycéens sont heureux d'avoir intégré cette classe de Seconde. Ils font figure de pionniers, cette classe de Seconde ayant ouvert pour le première fois en octobre 2014. Nos huit élèves semblent motivés malgré les difficultés liées à leur existence ; ils font de leur mieux et aspirent à améliorer le niveau de leur scolarité. Nous leur souhaitons beaucoup de courage et continuerons de les soutenir.

Les élèves nous ont fait parvenir des lettres, dont voici quelques extraits. Ils nous parlent du lycée et de la vie à Rouko :

Ali SAWADOGO : "Je suis ici d'une famille peu développée ; dont je suis l'aîné ; et j'ai trois frères et une soeur. [...] Je suis dans un village de Rouko secteur n°1 situé à peu près 1,4km du lycée. Dans la semaine nous avons six jours de classe (de lundi à samedi) qui commence à partir de 7h du matin et nous devons être à l'école dès 6h30mn."

Alimata SAWADOGO : "Le premier jour de la rentrée scolaire, nous partons à l'école, à l'arrivée tout le monde nous souhaite bonne chance, car nous avons eu notre BEPC. Nous sommes contents mais un peu de peur sur nous, car nous ne savons pas ce qu'il y a dans la classe supérieure."

Aminata Colette OUEDRAOGO : "Ici au lycée les cours ont sérieusement commencé. Au début j'étais un peu angoissée en pensant au travail qui nous attend, mais maintenant ça va. Notre proviseur comme à son habitude, a déjà programmé les devoirs et tout va vite et bien. J'ai obtenu la moyenne dans tous les premiers devoirs, donc je suis optimiste pour le reste du trimestre, ici chez nous il n'y a pas de temps ni pour dormir ni pour rêver."

Alimata LOMPO : "La saison sèche dure 9 mois, mais [alors] nous travaillons à l'école ; quant à la saison pluvieuse, elle dure 3 mois où nous devons partir [en] vacances et mettre le nez dans les travaux champêtres. [...] Le second trimestre, nous allons doubler d'efforts. [...] Nous sommes heureux au lycée car nous sommes les premières promotions de ce lycée."

Jean-Marie SAWADOGO : "Nous sommes en saison sèche, les arbres perdent leurs feuilles, le soleil brille très fort. A l'heure [qu'il est] on ne peut pas dormir à l'intérieur de la maison. [...] Mon village natal c'est Rilgo, situé à 3km de Rouko. Mon père est décédé en 2000, [j'avais] 4 ans."

Mounini SAWADOGO : "Mon sport est le foot car tous les samedis soirs sont réservés au foot. A l'école ma matière préférée est l'EPS."

Robert SAWADOGO : "Je suis issu d'une famille pauvrette. Je vis avec ma mère qui est mon seul parent, mon frère et mes deux petites soeurs qui sont des élèves. La première fille c'est-à-dire cette qui me précède, fait la classe de 5ème dans le lycée départemental de Rouko ; et la seconde et dernière fille est en classe de CM1. Quant à mon frère, lui, il n'a pas eu la chance de fréquenter à l'école. Il cherche de l'or afin de pouvoir payer nos frais de scolarité. Il nous encourage et nous guide dans nos études. [...] Après les classes, le soir, j'essaie de réviser toutes les leçons vues durant la journée. [...] Toute ma famille a, à votre intention, un mot sur les lèvres : merci !"

Valérie SAWADOGO : "Je suis une [fille] d'un village de Rouko situé à 7km du lycée, mais comme c'est un peu loin, je suis chez ma grande soeur qui est à peu près 1km du lycée. [...] Je suis la 6ème enfant de mon père, nous sommes au nombre de 7 et parmi les 7 il y a un seul garçon. [...] Il y a 3 filles qui sont déjà mariées à des cultivateurs."

Remise du diplôme de « Bénévoles 76 » à Patrice Maillot, 9 février 2015

Patrice Maillot a reçu le diplôme de « Bénévoles 76 » comme plusieurs dizaines de seinomarins du monde associatif.

Patrice étant absent pour recevoir son diplôme, Pascal Breton, président de Mont-Saint-Aignan International, Rémi Langlois, membre de la Commission Burkina Faso et Liliane Colasse, présidente de cette même Commission ont reçu le diplôme des mains de Nicolas Rouly, Président du Conseil Général et de Marie-Françoise Grenet, Conseillère Générale de notre canton.

De Rouko, Patrice nous a fait parvenir ce petit mot :
« Je suis malheureusement absent pour recevoir le diplôme de Bénévoles 76, je le regrette. C’est effectivement la période où, avec mon épouse, nous nous rendons, annuellement, depuis 1990, à la rencontre de nos amis du Burkina Faso, dans la province du Bam, aux portes du Sahel, et depuis 2010 dans la commune rurale de Rouko, jumelée avec Mont Saint Aignan pour des actions de coopération décentralisée.
Après vingt années passées au sein d’Europe-Echanges, jumelée avec Tikaré, nous avons rejoint Mont-Saint-Aignan International Burkina et essayons de soutenir, grâce à l’aide financière et au soutien du Conseil Général de la Seine-Maritime, nos amis Burkinabé au niveau de l’éducation, de la santé et du développement économique.
Ce diplôme, je considère que je le reçois personnellement, mais aussi au nom de tous les membres de notre association.
Car ce que nous réalisons, c’est un travail collectif où chacun apporte sa contribution. Mes remerciements les plus sincères à toutes les Conseillères, à tous les Conseillers généraux, sans lesquels nos actions ne pourraient pas aboutir. Merci également aux services administratifs du département pour leur aide et le suivi de nos dossiers.
De Rouko, au Burkina Faso, recevez toutes nos amitiés ensoleillées et au plaisir de vous revoir. »
Rouko, le 30 janvier 2015

Vente d'objets d'arts burkinabè, 6-7 décembre 2014

Samedi 6 décembre, nous avons organisé une vente d'objets d'arts, au centre commercial des Coquets et à la Maison des associations ; et le dimanche 7 décembre à Bouville. Cette journée était aussi l'opportunité d'une séance de communication, avec les habitants de la ville de Mont-Saint-Aignan, sur notre jumelage humanitaire au Burkina Faso. Nous avons invité nos interlocuteurs le temps d'une conversation, à la découverte de nos actions au sein de la commune rurale de Rouko.

Nous sommes régulièrement présents, que ce soit au centre commercial de Carrefour ou à celui de l'AS des Coquets, et une sympathique remarque des personnes qui nous reconnaissent, rend la journée très agréable.

Philippe LEVET

Réunion des comités de jumelage et associations de Seine-Maritime pour le Burkina Faso, 22 novembre 2014

En tant qu'association de jumelage avec notre ville-soeur Rouko au Burkina Faso, nous étions invités à cette réunion organisée par Alliance Burkina Bray (voir leur site http://burkinabray.canalblog.com/) à Forges-les-Eaux.
Mme Fleur Ferry, responsable de la Mission coopération internationale au Conseil Général de Seine-Maritime, était présente.

Ce fut l'occasion de confronter nos expériences dans les différentes associations, comme par exemple un projet de sensibilisation aux risques de l'orpaillage à Sabcé.

Nous avons aussi évoqué plusieurs problématiques :

  • la situation administrative actuelle au Burkina Faso, compte tenu des événements politiques récents (dissolution des mairies ?)
  • la nomination d'un futur président de la Communauté de Communes du Bam
  • différents projets mutualisés regroupant plusieurs associations, concernant l'électrification des écoles, l'achat de matériel d'équipement pour les écoles, le recyclage du plastique, et la mise en place d'ambulances à Kongoussi et Tikaré.

Nous serons heureux de vous informer de la participation de Mont-Saint-Aignan International à ces différents projets.

Nous remercions l'association Alliance Bukina Bray et la municipalité de Forges-les-Eaux pour son accueil chaleureux.

Journée de sensibilisation pour le Burkina Faso, 15 novembre 2014

En cette journée, nous étions réunis dans la galerie marchande du centre commercial Carrefour de Mont-Saint-Aignan pour sensibiliser les habitants à notre action au Burkina Faso.
Nous avons donné des explications en montrant des photos, des documents et un diaporama.
Nous avons aussi vendu quelques objets africains au profit de Rouko, notre ville-soeur jumelle au Burkina Faso.

Mission à Rouko du 22 juillet au 6 août 2014

Voir l'album photo

Avec Liliane, Patrice, Philippe et Christine

Installation dans la Maison des Associations de Rouko

L'électricité par panneau solaire, ainsi que l'eau sont désormais disponibles dans la Maison des Associations de Rouko. Nous avons pu donc enfin vivre à Rouko, au plus près des habitants !

Nous avons constaté que la bibliothèque fonctionne bien et a reçu de nouveaux livres, que nous avons aidé à ranger (en ajoutant de nouvelles étagères) et à classer. Maintenant certains rayons sont pleins. Les demandes portent désormais sur les livres scolaires et les livres africains.

La fête de fin de Ramadan

Nous avons été invités à la prière de fin de Ramadan, au côté du Chef Coutumier de Rouko. Tous les habitants des villages de Rouko, bien habillés, convergent vers un même lieu pour partager cette prière dirigée par Mr l'Imam de Rouko, dans un silence respectueux. Ensuite commence le jour de fête. Les gens souhaitent "Bonne année", une camionnette d'une radio locale diffuse de la musique !

Le projet En route vers le lycée

Une classe de seconde ouvre à Rouko à la rentrée d'octobre 2014. Mont-Saint-Aignan International parraine -- grâce à vos dons -- 8 lycéens de Seconde, venant de famille défavorisées, mais aux résultats scolaires prometteurs. S'ils continuent leurs études avec succès, nous continuerons de les suivre en Première puis en Terminale, jusqu'au Baccalauréat. Il s'agit de 4 filles et 4 garçons habitant les différents villages de Rouko. Si tout se passe bien, nous pourrons prendre en charge l'an prochain 8 autres élèves de seconde. La participation de Mont-Saint-Aignan International comprend les frais de scolarité, la cantine, ainsi que l'uniforme du lycée. En outre, chaque lycéen a reçu un cadeau composé de quelques fournitures scolaires.

Les enfants et Bissongo (accueil pré-scolaire des enfants)

Nous avons distribué des balles de tennis à de nombreux enfants. Au centre Bissongo nous avons organisé deux séances d'activités, avec des coloriages et des dessins. De vrais petits artistes se sont révélés, avec des goûts très sûrs à propos des couleurs. Et pour finir, un match de football avec un ballon en mousse. Succès garanti !

Le départ en car

A très bientôt !

Soirée de lancement du projet En route vers le lycée, 17 mai 2014

Voir l'album photo

Quelle belle idée que de convier nos amis d'Edenbridge (cf article ici) à une soirée burkinabé. L’occasion de présenter à nos amis d’Outre Manche un jumelage qu’ils ne connaissaient pas. Rien ne manque, des musiciens dont deux originaires du Burkina et une délicieuse cuisine locale, l’ambiance est festive, certains s’essaient même à la danse africaine, nous avons repéré quelques talents. Cette soirée est aussi un moment bien choisi pour présenter les différentes actions menées par le comité de jumelage, et elles nombreuses, notamment l’installation d’une clôture autour du Centre Médical de Rouko, la construction d’une Maison pour tous qui abrite la bibliothèque, les actions à venir avec la scolarisation des lycéens et la pose de panneaux solaires.

L'objectif de cette soirée était de présenter notre projet de parrainage des lycéens de Rouko. Il s'agit de financer la scolarité des élèves issus des familles les plus modestes pendant leurs études au lycée - de la seconde à la terminale. Saluons au passage le soutien du Crédit Agricole Normandie-Seine et du Conseil Général de Seine-Maritime.

Si vous êtes intéressé : bulletin de soutien

Philippe LEVET

De la lecture pour les habitants de Rouko

Des nouvelles...

Les 63 cartons réceptionnés en excellent état, (un grand Merci à Livres Sans Frontières, notre principal partenaire sur l’opération et aux donateurs individuels), nous ont permis après déballage, classement, inventaire, de créer une bibliothèque digne d’intérêt.
Près de 1500 ouvrages (dont 1300 livres) constituent un fonds bibliothécaire que nous avons organisé en 12 catégories :

  • Petite enfance / Enfance / Jeunesse, Adolescence
  • Littérature, Romans / Policiers, Voyages / Médecine
  • Théâtre / Afrique / Arts, Peinture, Dessins
  • Bandes dessinées / Encyclopédies, Dictionnaires, Grands Livres
  • Livres scolaires, Toutes matières, Tous niveaux et notamment des livres pédagogiques.
Trois catégories méritent d’être complétées et des dons ciblés sont volontiers acceptés (la Petite Enfance, l’Afrique et littérature africaine, la BD).

Tenue de la bibliothèque

Trois habitants volontaires assurent les permanences de cette bibliothèque ouverte à tous 2,5 jours / semaine.
Les enseignants sont intéressés pour l’emprunt de livres soit pour préparer leurs cours, soit pour conduire un travail sur un livre en classe. Des visites collectives d’élèves, visant à vulgariser la lecture sont d’ailleurs envisagées. Le livre, en dehors du cadre scolaire, est une nouveauté totale pour la presque totalité de la population de Rouko ; d’ailleurs l’inauguration de la bibliothèque a aussi été l’occasion d’offrir quelques dictionnaires (à la Mairie, au centre Bissengo, ...).
Pendant les travaux d’aménagement, nous avons eu de nombreuses visites de jeunes, de collégiens, d’enseignants, d’élus, de parents, curieux de cette bibliothèque et de ses conditions d’accès.
La 1ère permanence a été tenue le jeudi 12 décembre dernier, et nous avons déjà l’écho de plusieurs abonnements annuels et de quelques emprunts.

La gestion

La bibliothèque communale de Rouko, mise en place par Mont Saint Aignan International, est administrée par un Comité de Gestion composé de représentants locaux.
Ces représentants sont désignés pour un an, renouvelable avant chaque début d’année.
Le Comité de Gestion est présidé par un représentant élu en son sein (sauf exception) de la Mairie ou du Comité de Jumelage). Si des réunions interviennent, lors du séjour d’une délégation de MSAI, un représentant de celle-ci est membre de droit du Comité de Gestion : il pourra même solliciter la tenue d’une réunion, si besoin.

L'activité du Comité de Gestion est la suivante :

  • Proposer et conduire, si besoin toute action pour animer, développer la bibliothèque.
  • Suivre l’activité d’ensemble, la coordonner et l’orienter.
  • Suivre la comptabilité et rendre compte dans le cadre du Jumelage.
  • Etablir un compte rendu des réunions, à conserver dans un classeur à cet effet.

Un GRAND MERCI à tous ceux qui ont aidé à la mise en fonctionnement de la bibliothèque : Donateurs, Mairie de Mont-Saint-Aignan, Conseil Général.

Mission à Rouko du 19 janvier au 22 février 2014

Voir l'album photo

Avec Patrice, Anne-Marie, Philippe et Françoise

Des nouvelles de Maison des Associations de Rouko

Mont-Saint-Aignan International a fait construire un bâtiment en "voûtes nubiennes" pour héberger à Rouko même, les volontaires venus aider notre ville soeur. En outre, une partie du bâtiment est réservée à la bibliothèque et à une salle d'activités, à l'usage des habitants de Rouko.
Des finitions sont nécessaires dans la maison, mais les meubles sont installés. Le réservoir d'eau (tank) est posé, mais l'acheminement de l'électricité pose problème. Nous envisageons une installation d'une alimentation par panneaux solaires. Il est probable que la maison sera vraiment habitable pour la prochaine délégation. En attendant nous y prenons des repas et quelques siestes.

La bibliothèque fonctionne bien !

Trois bibliothécaires assurent les permanences, pour le plus grand plaisir des abonnés et des lecteurs occasionnels qui peuvent consulter gratuitement les ouvrages sur place.
Des dictionnaires et quelques livres africains ou été ajoutés au stock.

Visite des villages de Rouko et des différentes écoles

Citons les lieux suivants 

  • Centre Bissongo (accueil préscolaire) où nous avons rencontré Geraldine, volontaire américaine du Corps de la Paix
  • Ecole de Kounkoubguin
  • Ecole de Silmidougou
  • Ecole de Raka
  • Ecole de Rouko-Fulbé
  • Collège-lycée de Rouko
  • Rilgo
  • Pittenga
  • Ecole B
  • Ecole 1 de Suma


Centre Bissongo

Ecole de Kounkoubguin

Ecole de Raka

Collège-lycée de Rouko

Ecole B

A propos du CSPS (centre de santé de Rouko)

Mont-Saint-Aignan International a offert au CSPS un tensiomètre. Le CSPS a fait part de ses besoins concernant un incinérateur.

Et du tourisme...

L'équipe est repartie sur les routes pour découvrir d'autres régions plus touristiques du Burkina Faso 

  • Boromo
  • Bobo Dioulasso
  • Sya
  • Banfora et les hippopotames du lac de Tangréla
  • Les pics de Sindou et la piste de Négénini
  • Dômes de Fabédougou
  • Cascades de Banfora
  • Gaoua et son musée
  • Kampti


Sya

Sya

Banfora

Hippopotames du lac de Tangréla

Pics de Sindou

Cascades de Banfora

Gaoua

Kampti

Mission à Rouko du 29 novembre au 10 décembre 2013

C’est l’hiver au Burkina Faso, mais cela n’empêche pas des températures supérieures à 35° en journée, certes réduites à 17/20° la nuit... où il fait plus « frais » ; en brousse, l’harmattan soulève une poussière de lattérite rouge.

Nos objectifs majeurs étaient autour de 2 axes :

  • la réception presque finale des travaux de construction en voûtes nubiennes de la Maison des Associations, et l’aménagement de ses différentes composantes (logement, bibliothèque, salle de réunion)
  • la réception des livres partis de Normandie en juillet dernier, et en attente à Ouagadougou, chez nos amis de SOS Sahel, et leur transfert à Rouko pour y créer (et donc installer et mettre en service) une bibliothèque.

La Maison des Associations

Concernant les travaux... nous tenons le bon bout... avec deux points restant à finaliser : la distribution d’eau dans le logement, et le raccordement électrique (l’électricité n’arrive à Rouko que depuis un an, et le raccordement au réseau demande un certain temps...).
Ces deux points devant se solutionner dans les prochaines semaines, la structure sera alors complètement opérationnelle.
D’ores et déjà, les locaux collectifs (bibliothèque, salle de réunion / lecture / alphabétisation) sont equipés et opérationnels.
La partie habitation est aussi équipée ! il ne reste donc que les raccordements indiqués plus haut à finaliser.
Rappelons que cette partie habitation est destinée à recevoir nos délégations à Rouko (actuellement nous séjournons à Tikaré à une dizaine de Km) ; la résidence sur place donnera une autre résonnance à nos actions, un maillage humain et une intégration encore plus dense.
Mais cette partie habitation est aussi destinée à recevoir d’autres séjournants (vous-même si vous le souhaitez), des étudiants qui dans le cadre de leur parcours d’études doivent réaliser un stage « terrain », qu’il s’agisse du domaine éducatif, de la santé, de l’agriculture, etc.
Deux chambres et un dortoir permettront l’accueil simultané de 8 personnes (photos 3656, 3659 et 3669), avec un espace de vie intéressant.

Les besoins de Rouko et de sa population, permettent tout type de stage et d’investissement. Nous sommes à l’écoute et disposition de tous pour faciliter de tels projets de stage ou de séjour.

La Bibliothèque Communale De Rouko

La culture (l’éducation) primordiale nous apparaissant avec d’autres éléments (l’eau, l’hygiène et donc la santé, mais aussi la condition féminine) importants pour le développement, nous avions décidé en accord avec nos correspondants burkinabé, de mettre au service de la population une Bibliothèque Communale.
Les 63 cartons réceptionnés en excellent état (un grand merci à Livres Sans Frontières, notre principal partenaire sur l’opération et aux donateurs individuels), nous ont permis après déballage, classement, inventaire, de créer une bibliothèque digne d’intérêt.

Près de 1500 ouvrages (dont 1300 livres) constituent un fonds bibliothécaire que nous avons organisé en 12 catégories :

  • Petite enfance / enfance / jeunesse, adolescence
  • Littérature, romans / policiers, voyages / médecine
  • Théâtre / Afrique / arts, peinture, dessins
  • Bandes dessinées / encyclopédies, dictionnaires, grands livres
  • Livres scolaires, toutes matières, tous niveaux, et notamment des livres pédagogiques

3 catégories méritent d’être complétées et des dons ciblés sont volontiers acceptés (la petite enfance, l’Afrique et littérature africaine, BD).

Un comité de gestion composé de représentants de la Mairie, du Comité de Jumelage, de l’Inspection du primaire, du collège et de la condition féminine, doit faire vivre et animer le développement de cette bibliothèque.

Trois habitants, volontaires, vont assurer les permanences de cette bibliothèque ouverte à tous 2,5 jours /semaine.
Les enseignants sont intéressés pour l’emprunt de livres soit pour préparer leurs cours, soit pour conduire un travail sur un livre en classe. Des visites collectives d’élèves, visant à vulgariser la lecture sont d’ailleurs envisagées. Le livre, en dehors du cadre scolaire, est une nouveauté totale pour la presque totalité de la populationÿ de Rouko ; d’ailleurs l’inauguration de la bibliothèque a aussi été l’occasion d’offrir quelques dictionnaires (à la Mairie, au centre Bissengo...)
Pendant les travaux d’aménagement, nous avons eu de nombreuses visites de jeunes, de collégiens, d’enseignants, d’élus, de parents, curieux de cette bibliothèque et de ses conditions d’accès.
La première permanence a été tenue le jeudi 12 décembre dernier, et nous avons déjà l’écho (avec un abonnement annuel, et de quelques emprunts).
Une nouvelle étape,porteuse de promesses et de projets, dans la coopération décentralisée en Rouko et Mont-Saint-Aignan !

Anne et Rémy LANGLOIS